Retour

  • S6- 10 La fabrique du projet

Projet 6

Semestre 6

Groupe 09 - Catherine Rannou (partiellement en anglais) [E0611090]

Responsable(s) : Catherine Rannou

  • Année : 3
  • Semestre : 6
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

S6 TRANS-RURAL LAB 2021

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Trans-Rural Lab est un dispositif d'enseignement basé sur l'expérimentation et la mise en place de projets collaboratifs en situations réelles, sur un site expérimental en milieu rural. Ce programme a été crée par l'ENSA Paris Val de Seine en septembre 2015 à Caulnes.

La démarche qui sous-tend le Trans Rural Lab est une démarche d’action-recherche. Il s’agit de faire émerger par la pratique un certain

nombre de savoirs et de connaissances.

Elle permet à l’étudiant d’acquérir savoir, savoir faire et savoir être par l’action conduite de façon expérimentale dans le cadre d'une

recherche action participative

 

Objectifs pédagogiques généraux

 

L'interrelation entre projet et réchauffement climatique guideront les prises de décisions à l'échelle du projet et du territoire.

 

Identifier des démarches contemporaines soutenables, éthiques et exemplaires en matière d’habitat ou d’aménagement.

Expérimenter et comprendre de quelle façon la démarche et la production de l'architecte est transformée par les projets collaboratifs menés à l'échelle territoriale.

Concevoir avec une communauté identifiée et mettre en place un projet aimé, habité et enraciné.

Lire le territoire par ses lisières et ses particularismes à l’exemple de la pratique des lieux par les enfants, les adolescents, les non-humains.

Développer une capacité à travailler en équipe tout en étant autonome

Mettre en place un argumentaire et des stratégies programmatiques et spatiales

 

Former les étudiants aux outils de représentation qu’ils doivent adapter à leur recherche personnelle, et parfaire leur culture graphiques et de la représentation architecturale contemporaine.

Former les étudiants par l'exemple de la collaboration des enseignants, à la transdisciplinarité et le partage des savoirs.

Initier les étudiants par l'exemple et l'expérimentation aux outils du chercheur.

 

S'entretenir avec les habitants, retranscrire pour faire projet.

 

lien vers ouvrage réalisé par les étudiants de Trans Rural Lab

www.caue22.fr/copie-de-publications-1

 

lien vers exposition réalisée par les étudiants de Trans Rural Lab

www.caue22.fr/trans-rural-lab2017

Contenu

S6 TRANS-RURAL LAB 2021

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LES ENJEUX

 

1/ dés-industrialisation et dés-aménagement de l'espace rural

La production agricole intensive mise en œuvre depuis l’après-guerre, a profondément marqué le paysage rural et a bouleversé les pratiques sociales traditionnelles. Les dérives de cette agriculture intensive sont aujourd’hui visibles et dénoncées. Les dysfonctionnements écologiques (pollution aux nitrates, prolifération des algues vertes sur le littoral, bâtiments amiantés…) sont l’expression de processus plus profonds qui affectent à la fois l’espace paysager (bâti et géographique) et les cohésions sociales et culturelles, qui organisaient ces territoires. Le modèle économique sur lequel s’était construit cette activité devient caduque et s'effondre partiellement.

Les logiques de production intensives ont entrainé une urbanisation et une industrialisation de l'espace rural. Aujourd'hui les fermetures d'exploitations, d'installations logistiques installées en centre-ville, près des gares ou des surfaces commerciales, paupérisent le territoire. Des surfaces bâties considérables sont à l'abandon (usines, silos, hangars, fosses, surfaces bitumées...).

Que faire de ces installations polluées et polluantes?...Détruire, réhabiliter, réaffecter, démonter ou laisser faire?

 

2/ 'réfugiés' climatiques et autonomie alimentaire

Pour autant une population urbaine cherche à s'établir à la campagne. De jeunes éleveurs, cultivateurs souhaitent également s'installer mais ne trouvent pas de terres. Ces nouvelles attentes induisent une pression foncière qui s’exerce sur les communes implantées en périphérie des grands centre urbains, à l’image de Caulnes située à moins d’une demi-heure de Rennes.

En réponse à cette pression foncière, la consommation de terres agricoles pour l’implantation de lotissements de maisons individuelles va grandissante. Le centre de la commune de Caulnes perd ses commerces et son centre se déserte ne répondant plus aux attentes et modes de vie des primo-accédants, propriétaires en lotissement pavillonnaire. Caulnes est à ce titre exemplaire de situations généralisables à la France entière.

 

Toutefois les prévisions récentes du GIEC sur le réchauffement climatique des 30 années à venir, prévoient une augmentation des déplacements de population vers l'ouest, au climat plus clément. L’autonomie énergétique des habitats et alimentaire des habitants, la réutilisation d’un bâti «mal aimé» ou délaissé, les ressources matérielles et humaines du site, la mise en œuvre d’une stratégie de désamiantage à l'échelle du territoire, sont autant de pistes de réflexion pour anticiper cet afflux futur de population sans sacrifier encore plus de terres agricoles.

C’est contester les habitudes, les aménagements ordinaires des territoires et normes industrielles établies.

 

La question de la raréfaction des terres agricoles dans le monde constitue le fil rouge de cet enseignement.

 

Cette année les enjeux se situeront plus spécifiquement autour des recherches effectuées par les enseignants qui participent à Trans Rural Lab dans le cadre du nouveau programme de l’ENSAPVS :

 

Fanny Delaunay docteure en urbanisme, membre du CRH-LATTS

Sandra Parvu, Architecte, docteure en études urbaines CRH-LAVUE

Catherine Rannou architecte DPLG, CAP charpentier bois, membre du CRH-LAVUE.

 

 

Nous allons expérimenter et essayer de comprendre de quelle façon la démarche et la production de l'architecte est transformée autour des questions suivantes:

- le plein air et l'arpentage comme mode de vie et de recherche; Nous posons l’hypothèse que la marche permet d’explorer le territoire rural et urbain par ses interstices et ainsi d'identifier des angles morts des politiques et programmations territoriales

- le réemploi comme processus de projet.

- les projets collaboratifs et la place de l’architecte dans ce dispositif.

 

 

 

 

 

ORGANISATION ET ATTENDUS

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les attendus de cet enseignement de projet seront, à travers l’analyse des sites de la filière agro-alimentaire et des paysages transformés, de repérer les « potentiels déjà-là », potentiels spatiaux, programmatiques et énergétiques tout autant que le « matériel d’occasion » disponible et réemployable.

Les étudiants seront amenés à faire des propositions de programmes mais aussi d'aménagements, de restructuration de bâtiments existants et/ou de dessin de nouveaux bâtiments et espaces publics.

 

Le groupe d'étudiants sera divisé en 5 groupes qui travailleront sur la commune de Caulnes dans les Côtes d'Armor qui accueille depuis 6 ans les étudiants de L’ENSAPVS.

Un projet long exploratoire est développé.

 

Des programmes de projets seront étudiés en collaboration avec les élus, habitants, urbanistes, CAUE, étudiants en BTS agricole, puis en fin de semestre présentés aux habitants, voir exposés in situ.

Une approche sensible et personnelle est encouragée. L'étudiant va de l'échelle 1 à celle du relevé jusqu’à l'échelle du plan masse et du 1/25 000. Le scénario, le transect, les enquêtes de terrain, les inventaires et l'utilisation de protocoles d'arpentages seront les outils principaux convoqués dans cette enseignement en complément des outils traditionnels de représentation du projet.

 

A la fin du semestre une présentation de restitution des travaux est organisée, à destination des habitants rencontrés lors du workshop Les étudiants peuvent solliciter à cette occasion l'intervention de personnalités invitées lors du semestre et concernées par leur travail.

L'ensemble des enseignants participe au workshop, tout en ayant préalablement initié les étudiants à leurs outils de recherche. Par exemple, c’est sous l’angle de l’enfance et des lieux de ses itinérances, de la chambre à la rue, en passant par le jardin que Fanny Delaunay abordera les méthodes de l’enquête participante. Quant à Sandra Parvu, par ses cours théoriques et pratique, initiera les étudiants à la marche comme processus de projet.

 

Deux workshops sont organisés sur place en mars et fin juin. Les étudiants sont logés chez les habitants, les frais de transports sont pour 50% à la charge de l'école.

Travaux

Le contexte sanitaire impose d'autres modes de travail liés à l'alternance présentiel-non présentiel.

Les modes de restitution seront discutés en collaboration avec les étudiants dès les premiers cours et étudiés collectivement.

 

Les cours auront lieu le mercredi toute la journée et le vendredi occasionnellement. Ils sont tenus sous une forme participative où les étudiants comme les enseignants sont acteurs de l'enseignement et moteurs dans l'évolution des projets.

Une présence pendant l'ensemble des débats autour des projets est indispensable.

Le travail en groupe est encouragé. Il est fortement conseillé de se mettre en relation avec les anciens étudiants de Trans Rural Lab, pour évaluer en connaissance de cause la nécessité de cet enseignement dans votre cursus.

Un engagement personnel de chaque étudiant est nécessaire afin de pouvoir présenter les projets en fin d'année aux habitants, voir en réaliser certains à long terme.

Un bon niveau en dessin à la main est demandé, afin de pouvoir transmettre facilement et rapidement ses intentions de projet. Ceci pour limiter l'usage de logiciels de dessins chronophages et trop rigides pour des étudiants de licence 'confinés'. La conception au stade de l'esquisse se fera à la main.

Toutefois il sera nécessaire de photographier, filmer, mettre ne ligne les documents pour les partager.

Le travail en maquette est privilégié, et sera réalisé à partir de matériaux divers récupérés allant jusqu'à l'échelle 1/20e.

Le dessin numérique (logiciels de dessin technique et 3D) ne seront utilisés qu'en juin pour la restitution du projet.

Le travail en équipe est autorisé. Les enseignants se réservent la liberté de séparer les groupes dans le cas de dysfonctionnements dans l'apprentissage individuel.

 

Concernant les séjours sur place, dans le contexte sanitaire actuel, l'étude est en cours.

 

Habituellement:

Les étudiants sont tenus de participer à ces deux déplacements. Ils seront logés dans chaque commune chez les habitants.

'ENSA Paris Val de Seine prend en charge 50% des déplacements en train, bus et vélos pour les deux workshops.

Il est conseillé de pouvoir pratiquer le vélo et la marche.

Bibliographie

AGEE, James; WALKER, Evans, Louons maintenant les grands hommes, Éditions Plon, 1993

BUYCK Jennifer , DOUSSON Xavier, LOUGUET Philippe. Cahiers thématiques n°11, Agriculture métropolitaine / Métropole agricole,  Ed. de la Maison des Sciences de l'Homme, 2012.

CIVIDINO, Hervé. Architectures Agricoles, Edition Presses Universitaires de Rennes, 2012.

CERTEAU (de) Michel, L'invention du quotidien, 1. Arts de faire et 2. Habiter, cuisiner, Gallimard, 1990

CORBOZ, André. La Suisse comme hyperville, Cycle de conférences 'Suburbanisme et paysage' 1997, le Visiteur revue critique d'architecture N°6 2000

DELAUNAY Fanny, « Le jeu comme dispositif participatif a posteriori à l’aménagement urbain ». In, L’urbanisme, l’architecture et le jeu. Sous la dir. Maryvonne Prévot, Eric Monin et Nicolas Douay, Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2020.

DELAUNAY Fanny, « Des sculptures récréatives des années 1970 aux aires de jeux contemporaines à la Grande Borne : jouer n’est pas joué », Enfances Familles Générations [En ligne], 30 | 2018, mis en ligne le 17 août 2018, consulté le 27 décembre 2018. URL : journals.openedition.org/efg/3147

DONZELOT, Jacques. La ville à trois vitesses, Editions de la Villette, 2009.

FREY, Pierre. Learning from Vernacular - Pour une nouvelle architecture vernaculaire, Editions Actes sud, 2010.

HOUET, Thomas; HUBERT-MOY, Laurence; CORGNE, Samuel; MARCHAND, Jean-Pierre. Approche systémique du fonctionnement d'un territoire bocager, Edition Belin, 2008.

LATOUR, Bruno, Nous n’avons jamais été modernes - essai d’anthropologie symétrique, édition La Découverte, 1991.

LATOUR, Bruno, Enquête sur les modes d'existence. Une anthropologie des Modernes, Paris, La Découverte, coll. 'Hors collection Sciences Humaines', 2012

LE CORBUSIER, Les trois établissements humains, Éditions de Minuit, 1959.

MASANOBU, Fukuoka, La révolution d'un seul brin de paille, Éditions Guy Trédaniel Éditeurs, 2005.

MASANOBU, Fukuoka, L'agriculture naturelle, Théorie et pratique pour une philosophie verte, Éditions Guy Trédaniel Éditeurs, 2010.

MOLLISON, Bill; HOLMGREN, David, Perma-culture 1, Une agriculture pérenne pour l'autosuffisance et les exploitations de toutes les tailles, Éditions Charles Corlet, 1981.

MOLLISON, Bill, Perma-culture 2, Une agriculture pérenne pour l'autosuffisance et les exploitations de toutes les tailles, Éditions Charles Corlet, 1981.

MORA, Gilles; BRANNAN, Beverly, Les photographes de la FSA, archives d'une Amérique en crise, 1935-1943, Éditions Seuil, 2006.

OPPENHEIMER DEAN, Andrea; HURSLEY, Timothy, Rural Studio, Samuel Mockbee and an architecture of decency, Éditions Princeton architectural press, 2002.

OPPENHEIMER DEAN, Andrea; HURSLEY, Timothy, Proceed and be bold, Rural Studio after Samuel Mockbee, Éditions Princeton architectural press, 2005.

PAPANEK, Victor. Design pour un monde réel, Mercure de France, 1974

PORCHER, Jocelyne. Vivre avec les animaux, une utopie pour le XXIème siècle, La découverte, 2011.

RUDOFSKY, Bernard. Architecture without architects : A Short Introduction to Non-pedigreed Architecture, Edition University of New Mexico Press, 1964.

SANSOT, Pierre. Poétique De La Ville, Edition Petite Bibliothèque Payot, 2004.

SALMONA, Michèle, Les paysans français: Le travail, les métiers, la transmission des savoirs, Édition L'Harmattan, 1994.

SALMONA, Michèle, Souffrances et résistances des paysans français: violences des politiques publiques de modernisation économique et culturelle, Édition L'Harmattan, 1994

VILLIEN Philippe, TOUBANOS Dimitri (sous la direction de), « Le Livre Vert », Paris : Réseau Scientifique et Pédagogique EnsaÉco, Ministère de la Culture, novembre 2019, 303p. (ISBN 979-10-699-4347-6)

TOUBANOS Dimitri « Concevoir et construire autrement, pour une société durable : l’expérience participative de Lucien Kroll et Patrick Bouchain », Actes issues dans un congrès, Les 4èmes Rencontres Interdisciplinaires Doctorales de l’Architecture et de l’Aménagement Durable (RIDA2D), Vaux-en-Velin, France, janvier 2017, 9p., disponible sur : <https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01684155/document

TOUBANOS Dimitri, « L’évolution historique du rapport entre architecture et écologie » , in Revue Transversale : Histoire : architecture, paysage, urbain ; numéro 4 / décembre 2019, p p 77-87.

TOUBANOS Dimitri, « Transition(s) : du bâti à la ville », in BARATIER Jérôme, CREMASCHI Marco (sous la direction de), « Réparer la ville : Les Workshops du Cycle d’Urbanisme à Lampedusa, Salonique, Buenos Aires et Berlin », Paris : éditions Sciences Po, novembre 2019, 185p., pp. 143-150.

TOUBANOS Dimitri, « L’architecte adoptant une démarche artisanale face à la mondialisation et aux logiques des marchés », in ROLLOT Matthias, GUERANT Florian (sous la direction de), « Repenser l’habitat : Alternatives et propositions ! », Paris : éditions Libre et Solidaire, 2018, 276p., pp. 34-42.

TOUBANOS Dimitri, Les projets de logements en Europe à l'aune du développement durable : adaptations, transformations, innovations et obstacles dans la conception architecturale, thèse de doctorat en architecture, sous la direction de Virginie Picon-Lefebvre, Université Paris Est, 2018, p. 498

VON UEXKÜLL, Jakob, Milieu Animal et milieu humain, Rivages 2010

 

ARTICLES AU SUJET DE TRANS RURAL LAB

RANNOU Catherine, HARDY Éric, Trans-Rural Lab, Un enseignement alternatif du projet d'architecture en milieu rural ,Guillot, Xavier (dir.); Emilio, Luna d’ (dir.); Coste, Anne (dir.). Ruralités post-carbone / Post Carbon Ruralities, Presses Universitaires de Saint-Étienne, pp. 244-253, 2018, Acte des rencontres ERPS 7 à Grenoble.

BERTUCCI Anne , Learning from Alabama: entretien avec Rural Studio et Trans Rural Lab AMC N° 260

RANNOU, Catherine (dir.) Trans-Rural Lab 2015/2016. Agroalimentaire [3], Paris, ENSAPVS, 2016, URL : http://www.caue22.fr/publications.

RANNOU Catherine, LEBARZIC Mathieu , Trans Rural Lab in catalogue de la 15e Exposition internationale d’Architecture de Venise 2016 Nouvelles richesses , Frédéric Bonnet et collectif AJAP14, éditions Fourre tout , 2016 URL : http://www.nouvellesrichesses.fr/fr/projets/trans-rural-lab/.

RANNOU Catherine, HARDY Éric, « Eternity. Ou les ruines contemporaines issues de l’industrie agro-alimentaire bretonne » , in Les Carnets du paysage. Déchets , n° 29, Arles/Versailles, ActesSud/ENSP, 2016. URL : http://www.caue22.fr/publications.

RANNOU Catherine, LEBARZIC Mathieu Hyper-situation : l'agroalimentaire in Ville, territoire, paysage: Vers un nouveau cycle de pensée de projet. Xavier Guillot. ENSASE, Université de Saint-Etienne, les Grands Ateliers, 2016

RANNOU Catherine, Julie Morel : Rural Studio une visite, in Shake What your Mamma Gave You,

programme Géographies Variables de recherche en Art, EESAB ministère de la Culture, 2016.

RANNOU, Catherine (dir),Hyper situations observatoire des extrêmes, agroalimentaire 1 et 2

éditions ENSAB 2014 http://www.caue22.fr/hyper-situations-2

 

 

FILMOGRAPHIE / VIDÉOGRAPHIE

 

CAVALIER, Alain, La gaveuse / 24 portraits d'Alain Cavalier 1987, 335mn Camera one- Douce, France.

 

DEPARDON, Raymond, Quoi de neuf au Garet?, 2005, 10 mn, Palmeraie et désert, France.

 

DEPARDON, Raymond, La vie moderne, 2008, Arte France éditions.

 

GERVAIS, Marion, La belle vie 2016

 

GERVAIS, Marion, Anaïs s'en va en guerre, 2014, couleurs, 46mn

 

GERVAIS, Marion « La bande du skatepark web série 2016, couleurs

 

GEYRHALTER, Nikolaus, Notre pain quotidien, 2006, couleurs, 90 min, France.

 

JANIN, Pierre; JANIN Rémi, Conférence à l'ENSAB, 2013.

 

JAUD, Jean-Paul, Nos enfants nous accuseront, 2009, couleurs, 107 mn, France.

 

KENNER, Robert, Food, Inc..., 2008, 94 mn, USA.

LE TACON, Jean-Louis, Cochon qui s'en dédit 1979, Super 8 couleur, 37 mn, France.

 

LE TACON, Jean-Louis, L'homme cochon, 20 ans plus tard, 1979, Super 8 couleur, 11 mn, France.

 

LEVAIN, Mathieu, PORTE, Olivier, Herbe, 2008, couleur, 76 mn, France.

 

MARCHAIS, Dominique, Le temps des grâces, 2009, couleur, 150 mn, France.

 

MEIER, Ursula, Home, 2008, 98 mn, France.

MOULLET, Luc, Genèse d'un repas, 1975, 117 mn, Blaqout, France.

PONS, Véronique, J'habite ici …, 43 mn, 2012, France.

 

ROBIN, Marie-Monique, Notre poison quotidien, 2010, 113 mn, Arte France et INA, France.

ROUCH, Jean, Cimetière dans la falaise, 1951, couleur, 18 mn, CNRS, France.

 

ROUCH, Jean, Petit à Petit, 1971, couleur, 96mn, Pierre Braunberger, France.

 

SCHULTZ, Chuck, The Rural Studio...proceed and be bold..., 2002, couleurs, 56 mn, USA.

 

SERREAU, Colline, Solutions locales pour un désordre global, 2010, couleurs, 113 mn, Editions Montparnasse, France.

 

TILLON, Florent, Détroit ville sauvage, 2010, 80 mn, Égo production-Éditions Dehors, France.

 

VARDA, Agnès, Les glaneurs et la glaneuse, 2000, 82 mn, Ciné Tamaris, France.

VIVES, François Xavier, L'ortie, vers un jardin sauvage, 2010, 52 mn, Le miroir-CNRS, France.

 

WAINWRIGHT DOUGLAS, Sam, Citizen Architect, Samuel Mockbee and the spirit of the Rural Studio, 2010, 60 mn, Big beard films, USA.</p>